Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 juin 2008 3 04 /06 /juin /2008 15:35

BOURSE D’ECHANGE DE CAVAILLON

08 Juin 2007

 

Il devenait vital pour moi d’accorder un peu de temps à mon passe temps mécanique. La pression monte d’un cran, j’achète le LVA pour consulter le planning des sorties. Au mois de décembre, c’est sûr il y a une bourse à Cavaillon. Bingo, dans le planning, Le 08 et 09 décembre, bourse d’échange à Cavaillon. La pression monte encore un petit peu. Il ne reste plus que l’accord de ma femme. Aussi tôt lu, aussi tôt demandé et c’est … OUI.

Permission en poche, me voilà le samedi 8 décembre en route pour Cavaillon. Un petit crochet pour récupérer un ami néophyte et nous voilà sur le M.I.N. vers 9h30.

Ce n’est pas que c’est grand, mais quand même. Le passage sous rubalise nous donne une petite impression de truandage : aurions-nous économisé les 5 € de l’entrée ?! Les premiers exposants extérieurs nous rappellent, sans péjoratisme, que nous sommes à la campagne. Le petit mistral qui va bien avec le soleil bleu, tout se petit monde se gèle. Heureusement qu’un magnifique moteur de 2CV alimenté au gaz (si, si) permet de réchauffer un peu les mains.




        Passé les premiers stands, peu nombreux, nous arrivons sur le parking des visiteurs.

 


 

Les voitures sont plus nombreuses que les places, preuve que cette bourse prend de l’ampleur. Déjà à 9h30, c’est la pagaille.

Les voitures sont belles. Je suis candide et émerveillé par l’apparition d’une magnifique 203 découvrable premier modèle. Je ne suis pas un spécialiste des salons et c’est la première en vrai pour moi. Et voilà pas qu’il y en a même plusieurs. C’est formidable.

























L’extase au milieu de toutes ces voitures, le plaisir de discuter avec tous ces passionnés et là, en face, la porte des 5 €. Et oui, nous ne sommes qu’au début et nous n’avons truandé personne. Mais tout d’abord, le petit tour du parking.


Oulà, là, c’est presque aussi long d’intégrer les photos des voitures que de faire le tour du parking. Pour le reste, je vous invite à aller voir le répertoire image.
Bourse, Cavaillon 2007 Bourse, Cavaillon 2007

Bon, allons voir ce que cachent ces hangars …, après la redevance des 5 € !!!


A l’intérieur, l’ambiance est tout autre. D’abord il fait chaud et en plus il y a des voitures, …, d’exception.

Il y a même une moto. Pas n’importe laquelle, une Norton qui roule à plus de 250 km/h. Et attention, sans assistance à la conduite !? Il fallait certainement beaucoup de courage pour piloter ce type d’engin.

 

Certaines mises en conditions sont assez originales et réalistes.

De sacrés bagnoles, belles, performantes et pleines d’histoires. Le rêve …

 

 

 

Pour finir, je peux signaler un crédit photos plus important sur le site et également et surtout un 2ième hall où l’on trouvait, bien sûr, des pièces et quelques miniatures.

Il y a d’ailleurs des exposants très intéressants comme M. Clet pour le freinage, le comptoir de la carrosserie, les « inconnus », ….Bon, voilà, le samedi matin s’est fini vers 14h00. Des rêves pleins la tête et une envie irrésistible de continuer dans cette voie. Je n’ai, bien sûr, pas passé assez de temps sur place. Tous les stands n’ont pas été visités, je n’ai pas noté le nom des voitures, …, je n’ai pas … Bon, ma femme a trouvé cela bien assez long, allez comprendre pourquoi.

Pour récapituler, la bourse de Cavaillon, c’est pas mal. Il y a le parking des visiteurs, les stands des « sans sous », le musée des voitures d’exception et le hall des stands « fortunés ».

 

A la prochaine, certainement pour une bourse sur Nîmes mi-janvier.

Partager cet article
Repost0

commentaires